Comment sortir d’une dépression nerveuse

J’ai décidé d’écrire cet article car j’ai connu de nombreuses dépressions dans ma vie à cause de ma bipolarité. Cependant, n’importe qui peut faire une dépression nerveuse, sans être forcément bipolaire.

Que faire lorsqu’une dépression survient dans sa vie ? Comment agir ? Comment s’en sortir ? Voici un nombre de questions que l’on peut se poser et je vais chercher à y répondre.

Qu’est-ce qu’une dépression nerveuse ?

Une dépression nerveuse est une maladie. Ce n’est pas un caprice ou encore un manque de volonté comme tant de personnes le disent. Non, c’est vraiment une maladie.

La dépression nerveuse peut survenir suite à un choc, un décès ou sans explication. Chez moi, elles étaient cycliques. Chaque fois que j’arrivais à la mi-octobre, je tombais en dépression nerveuse.

Cette maladie se traduit par de nombreux symptômes:

  • Perte de l’appétit.
  • Hypersomnie (on dort beaucoup sans se sentir en forme).
  • Perte de l’intérêt pour les loisirs ou les activités habituelles.
  • Incapacité à prendre soin de soi (manger, se laver etc…).
  • Tristesse permanente.
  • Idées noires.
  • Pulsions suicidaires, avec parfois un passage à l’acte.

La dépression nerveuse est caractérisée par une chute de neurotransmetteurs (voir fonctionnement neurochimique pour comprendre) dont la principal est la sérotonine.

Cette molécule est importante dans la régulation du sommeil et de l’appétit mais dans les humeurs en général.

Que faire quand une dépression nerveuse survient ?

La première chose à faire est de contacter votre médecin qui pourra vous mettre en contact avec un psychiatre. Même si le médecin généraliste peut vous soigner seul, avoir un entretien avec un psychiatre garantit un suivi pour déceler si cette dépression nerveuse ne cache pas un trouble bipolaire.

Je vais vous raconter mon expérience: j’ai eu une multitude de phases dépressives dans l’adolescence jusqu’à mes 24 ans où ma mère m’a conduite chez son médecin généraliste pour qu’il me prescrive des antidépresseurs.
Evidemment la dépression a disparu mais comme personne ne savait que je souffrais de bipolarité en réalité, j’ai fait un virage maniaque. C’est à dire que je suis devenue euphorique à souhait et que je déconnectais littéralement de la réalité, ce qui est très dangereux.

Puis, lorsque j’ai consulté un psychiatre, il a pu constater que je suis bipolaire en réalité. D’où mes phases dépressives qui cachaient en réalité ma maladie.

Le médecin de ma mère n’avait pas assez d’expérience et n’a pas les connaissances d’un psychiatre que pour m’éviter cette phase maniaque.

Donc, la première chose que vous devez faire quand vous souffrez des symptômes vu plus haut, consultez de préférence un psychiatre ou commencez par votre médecin généraliste.

Comment la dépression nerveuse se soigne ?

Pour soigner cette maladie, il est prescrit des médicaments que vous devez certainement connaître: les antidépresseurs.

Ces médicaments mettent en général 3 semaines avant d’agir. Pourquoi ? Comme le cerveau souffre d’un déficit dans les neurotransmetteurs (dont la principal liée à la dépression est la sérotonine), il a besoin de retrouver un taux constant dans la synapse.

Toutefois, si l’on avale des médicaments avec ces molécules synthétisées, elles seraient évacuées par l’intestin. Donc, on doit augmenter le taux des neurotransmetteurs autrement.

Comme les neurones sont dotés d’émetteurs et de récepteurs, l’antidépresseur va bloquer les récepteurs pour que les neurotransmetteurs libérés jour après jour ne soient pas recapturés par les récepteurs.
Ainsi, le taux de sérotonine va augmenter progressivement dans la synapse jusqu’à ce que ce taux revienne à la normale.

C’est la raison pour laquelle les antidépresseurs (pour la sérotonine mais il en existe d’autres pour d’autres molécules comme les imao) est un inhibiteur de la recapture sélectif de la sérotonine (IRSS).

C’est pourquoi le médicament met autant de temps à agir. Il bloque seulement les neurones pour que le taux de neurotransmetteur revienne à la normale. Et c’est ce qui explique que soigner une dépression nerveuse prend beaucoup de temps.

Concrètement, comment sortir de la dépression nerveuse ?

Ce que je vais dire peut vous paraître étrange mais c’est ce que j’applique quand j’ai une dépression nerveuse: patienter et y aller un jour à la fois.

Lorsque je tombe en dépression (et connaissant tous les symptômes), je suis très vigilante, surtout concernant le passage à l’acte quand j’ai des pulsions suicidaires.

Si j’ai des crises d’angoisses, je fais ceci: quand la crise commence, je regarde l’heure. Je fais des exercices de respiration et je cherche à regarder la TV (ce qui n’est tout de même pas évident). Et dès que la crise est passée, je regarde de nouveau l’heure.
Là, je m’aperçois qu’elle a duré 15 minutes  et je relativise en me disant que ça dure seulement 15 minutes.

Les crises d’angoisses peuvent paraître terribles. Les pulsions suicidaires peuvent être très violents (je me voyais me jeter par la fenêtre depuis le toit de la maison) mais ils passent toujours. Tout passe. 

Autre chose: y aller petit à petit dans sa journée. Je sais à quel point il est difficile de prendre une douche quand on souffre d’une dépression nerveuse. Alors, je me reposais un peu et je me disais: peu importe dans quel état je serai, je prendrai ma douche à tel heure.

Lutter contre une dépression nerveuse est impossible et ce n’est pas un manque de volonté, ni un caprices.

Pour sortir d’une dépression, il faut:

  • prendre un traitement. (de préférence vu avec un psychiatre)
  • se faire hospitaliser si nécessaire.
  • patienter.
  • être doux avec soi-même.
  • prendre soin de soi du mieux que l’on peut.
  • y aller progressivement quant à la reprise des activités que l’on aime faire habituellement.

Petit à petit, grâce au traitement, la dépression va avoir de moins en moins d’ampleur et vous allez guérir au fil des semaines et des mois à venir.

Mais le principal est ceci: comprenez que c’est une maladie car c’est important de se le répéter quand on a de fortes pulsions suicidaires. Allez-y en douceur avec vous-même et suivez un traitement pour vous soigner.

J’espère que cet article vous a aidé.