Une autre vue

Si vous arrivez à comprendre ce poème…

J’ai fermé les yeux et j’ai vu un autre monde

Ils diront que je suis folle, je le sais

Je perçois des choses et parle avec des êtres

Qui, eux, aussi sont effrayés de me voir

Autant que moi qui les vois

Mais personne ne me croit

Cela me peine, pourtant

De voir que l’homme reste ignorant

A chercher des réponses qui sont déjà là

Car je les vois

Mais personne ne me croit

J’ai ouvert les yeux et vu d’autres énergies

Cela m’a transcendé et j’ai alors senti

Que nous sommes remplis d’une folle lumière

Qui recouvre les ténèbres

Qui inonde ce que tu vois comme vide

Et pourtant, nous vivons dans le même monde !

Ne suis-je pas, après tout, une borne ?

Alors que nombreux sont aveugles ?

J’ai regardé dans mon cœur

Pour contempler une certaine douceur

J’y ai découvert l’amour

J’ai vu ma propre naissance

Ainsi que l’univers

J’ai voulu partager ce que vous prenez pour une folie

Et pourtant, tout était si clair

Si limpide et transcendant

Mais je vous laisse dans les ténèbres

Puisque vous ne voulez pas croire à cet autre vue

Même si cela me peine

De vous voir perdu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *