Pychologie

Apprendre à se connaître

Voici une nouvelle étape que je suis en train de franchir actuellement. Je me dis qu’il est important que j’apprenne à m’accepter telle que je suis car oui, j’ai bien du mal à m’accepter telle que je suis.

Mais avant d’apprendre à s’accepter tel que l’on est, il est très important d’apprendre d’abord à se connaître.

C’est un processus. Souvent, on se dit je suis comme ça mais est-ce vraiment exact quand on sait que le mental est une loupe qui déforme souvent la réalité des choses qu’il entrevoit ?

Apprendre à se connaître demande de l’observation sur soi. Car comment peut-on s’accepter tel que l’on est si l’on ne sait pas qui nous sommes réellement ?

C’est faire un inventaire sur soi, un état des lieux et je vous propose dans cet article quelques techniques qui vous permettront d’apprendre à mieux vous connaître.

Voici les quatre points que je vais développer dans cet article:

  1. Tenir un journal
  2. Lister ses qualités et ses défauts
  3. Un regard extérieur
  4. S’aider de la méditation

Tenir un journal

Ici, ce n’est pas forcément un journal intime dont je parle. Car dans un journal intime, on parle de choses que l’on n’ose révéler à personne. Trahison quand quelqu’un lit notre journal intime.

Cependant, votre journal peut remplir ces deux fonctions:

  1. Ecrire dedans vos journées
  2. Ecrire des choses que vous ne voulez pas partager

Le but de votre journal est d’y écrire chaque jour comment s’est passé votre journée et les émotions que vous avez ressenti dans telle ou telle situation.

Décrivez comment vous avez agi, ce que vous avez fait et ce que vous avez ressenti.

Un autre but de ce journal est de faire un état des lieux. Vous allez certainement me dire comment ça un état des lieux ? C’est simple. Notez brièvement votre état et posez quelques mots clés pour décrire ce que vous avez fait.

Le but est que quand vous vous relirez, vous serez en mesure de déceler des choses sur vous-même que vous ne saviez pas avant de les avoir écrite.

Par exemple, j’ai noté dans un cahier que la veille, j’avais été active car je me sentais super heureuse. Et du coup, j’ai décelé que quand je ressens de la joie, cela me donne une bonne dose d’énergie. J’ai appris sur moi-même que les pensées et émotions positives déclenchent de l’énergie.
L’inverse est aussi vrai.
Alors, j’ai décidé de me protéger de ce qui est négatif car cela m’épuise et de nourrir pensées et émotions positives car ça me fait tout simplement du bien.

Voilà à quoi a servi l’état des lieux que j’ai fait. Mieux savoir comment j’agis et comment je réagis.

Lister ses qualités et ses défauts

Vous pouvez, ça aussi, le faire dans votre journal et y revenir régulièrement pour voir si certaines choses ont évolués ou sont restées comme telle.

Il suffit de faire deux colonnes. Une pour lister vos qualités et une autre pour lister vos défauts.

Certaines qualités peuvent devenir des défauts quand elles ont un impact négatif.

Je prends un exemple personnel: je suis maniaque. Je veux que tout soit rangé et ordonné, et ceci, tout le temps. Quand je nettoie et que je range mon logement, cela va jusqu’au stade de bien disposer par taille chaque livre dans ma bibliothèque pour que ce soit du plus haut au plus bas. Ou encore, je calcule avec précision comment la table à manger doit être posée sur le sol pour que ce soit en harmonie avec le reste (rires).

C’est pour vous dire. Cependant, ça peut être une qualité. Mais quand ça me prend la tête les jours où je suis littéralement épuisée, c’est un défaut.

En apprenant à reconnaître vos qualités et vos défauts, vous allez vers le chemin de l’acceptation de soi.

Un regard extérieur

Le regard que nous portons sur nous-même n’est pas objectif. Bien que les techniques expliquées plus haut vont vous aider, je vous propose un outil supplémentaire: demander à une personne qui vous connaît très bien de vous décrire.

Reprenez votre journal et notez ce que cette personne dit de vous. Voyez ce qui vous semble juste. Et relisez après un jour ou deux ce qui a été dit de vous. Je suis sûre que vous allez mieux vous connaître.

S’aider de la méditation

L’application Petit Bambou permet de faire des séances de méditation libre avec des gongs tout le long de la séance. Vous pouvez définir le nombre de gongs, le temps et le type de gong à entendre.

Respirez calmement et profondément pour calmer votre esprit. Laissez dans un premier temps vos pensées passer.

Puis, remémorez-vous la journée d’hier ou d’autres journées. Observez-vous comme si vous observiez quelqu’un d’autre. Votre esprit repart ailleurs ? Ramenez-le à votre visualisation.

Quand la séance est terminée, écrivez le résultat dans votre journal.

Faites cela régulièrement. Et peu à peu, vous allez apprendre à mieux vous connaître.

Voilà. J’espère que cet article a pu vous éclairer davantage sur la connaissance de soi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »