Journal d'une bipolaire

Traitement, prise de poids et régime

Voilà. A cause de mon traitement, j’ai pris énormément de poids. Je suis passée d’environ 65 kg à 80 kg en l’espace de 4 à 6 mois…

D’où cela vient-il ? Tout d’abord, il y a eu le zyprexa. C’est un neuroleptique qui agit 24h et qui est là pour empêcher la phase haute de la maladie (phase maniaque) que je prenais en prévention de… De quoi ? Ben, je flippais d’avoir une phase hypomane ou maniaque vu que j’en ai souffert par le passé.

Et du coup, ce médicament créait des crises d’hyperphagie.

C’est quoi l’hyperphagie ? C’est avaler en deux heures de temps ce que l’on mange habituellement sur deux jours. C’est manger, manger, manger sans ressentir la satiété.

Bref, je mangeais comme une ogresse dès que je prenais mon traitement du soir et je sentais bien que c’était ma tête qui me disait mange, mange, mange… alors que mon ventre hurlait stop !

Parce que ce médicament me rendait complètement amorphe, j’ai arrêté de le prendre avec l’accord de ma psychiatre et je suis passée à l’etumine pour dormir. Cela marche très bien d’ailleurs.

Mais, il restait un autre médicament dans mon traitement: le trazodone. Et ce dernier, rebelote, créait aussi des crises d’hyperphagie. Manger, manger, manger… Avaler chips, chocolat, fromages, olives… tout ce qu’il y avait dans mon frigo et les placards.

Résultat: je suis à 80 kg pour 1m57. Et mon IMC (indice de masse corporelle) est à 34. Je suis devenue obèse…

Du coup, j’ai écrit et médité sur la question à savoir que faire ? 

Ce n’est pas juste une question d’esthétique mais surtout de santé. J’ai mal constamment aux lombaires, au dos en général. Il m’est impossible de faire un effort comme laver le sol dans mon logement sans devoir arrêter, me coucher par terre pour avoir le dos bien droit afin d’apaiser mes douleurs.

Evidemment, il y a aussi la garde robe mais bon… Le plus important, c’est ma santé. Être obèse n’a rien de joyeux vu que le corps ne se mouve pas comme on le souhaiterait.

Que faire ? Je commence par un régime. Là, pour réussir à calmer les douleurs dorsales, il faudrait que je perde 10 kg pour commencer. Peut-être que 5 kg me permettra de souffrir un peu moins, je ne sais pas…

Mais d’après mon expérience (parce que ce n’est pas la première fois que cela m’arrive), il faudrait que j’arrive déjà à 70 kg pour souffrir un peu moins du dos et en général.

Autre chose: arrêter de prendre du trazodone qui, lui aussi, me crée des crises d’hyperphagie.

Et depuis hier, je suis seulement sous etumine et je dors sans trazodone. Du coup: pas de crise d’hyperphagie. Youhou ! Déjà, c’est un bon point.

Le régime ? Cela commence par le régime soupe. Je mange de la soupe durant la journée (je me fais une grosse marmite) et j’en mange si jamais j’ai un petit creux après la prise du traitement.

Mais ce régime en soi n’est pas totalement bon d’après mes recherches sur le net car on risque de reprendre tout ce que l’on a perdu. Toutefois, il est idéal si on doit perdre du poids rapidement pour une question de santé.

En Amérique, ce régime est apparu pour faire perdre du poids aux personnes obèses qui devaient subir une intervention du coeur. Donc, ça marche.

Et pourquoi il y a une reprise de poids après avoir terminé ce régime ? Parce que les habitudes alimentaires n’ont pas été modifié et l’on se remet à manger autant qu’avant, voire davantage, et là: reprise de poids.

Donc, j’ai compris que sur une semaine ou deux, oui ce régime va me faire perdre du poids mais il faut que j’aie une stratégie pour éviter de retomber à mes 80 kg.

Comment faire ? C’est simple. J’ai listé toutes mes petites habitudes alimentaires qui me font prendre du poids. Et ça donne:

  1. Manger le soir après la prise du traitement.
  2. Manger dehors systématiquement (pourquoi ? Heu… peut-être simplement pour me faire plaisir).
  3. Manger des trucs qui font grossir comme hamburgers et frites.
  4. Manger au delà de mon sentiment de satiété.
  5. Bouger peu (TV et chips devant la télé).

Pour cela, il faut que je change par:

  1. Eviter les crises d’hyperphagie: arrêt du trazodone et un bol de soupe si, malgré tout, j’ai faim.
  2. Manger ou emporter un fruit dehors (déjà essayé et ça marche).
  3. Limiter la consommation d’hamburgers et autres à une fois par semaine. En gros, me poser des limites sans me priver.
  4. Être à l’écoute de mon sentiment de satiété: déjà fait et je peux le réapprendre à le faire.
  5. Bouger davantage: dès que les salles de sport rouvrent en Belgique, je vais faire du sport quelques fois par semaine. En attendant, il y a les entraînements sur Internet.

Donc, j’ai confiance. Ce ne sont pas des choses qui vont changer du jour au lendemain mais avec un peu d’effort et de bonne volonté, je peux revenir à un poids qui sera meilleur pour ma santé.

Je vous tiens informé aux cours des prochaines semaines.

Et pour clore cet article, je dirai que le bon régime est très simple: manger moins et bouger plus. 

Mais bon… Un jour à la fois et on verra. Il vaut mieux faire de petits efforts quotidiens qu’un grand qui nous épuise par la suite et empêche d’atteindre notre objectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »