Journal d'une bipolaire

Stabilité et quiètude

Quand on passe par des phases up and down pendant pas mal de temps, il est vraiment agréable de savourer une nouvelle stabilité. Bon, je ne sais pas combien de temps cela va durer. Mais dans le cas où je prends tous les jours mon traitement et que j’ai un suivi mensuel avec ma psychiatre, je sais que tout va bien se passer.

Cependant, ce qu’il faut savoir de la bipolarité, c’est que même sous traitements, le bipolaire peut faire (par exemple) une phase dépressive. Comment ? Par exemple s’il vit un décès d’une personne qui lui est cher, il va sombrer en dépression. Il faut savoir de ce côté-là que de nombreuses personnes “normales” font aussi une dépression dans de telles situations. Mais, le bipolaire est plus à risque que la moyenne des gens.

Aussi, d’autres événements de la vie peuvent déclencher une phase maniaque (phase haute de la maladie). Cela peut être une naissance (accouchement chez la femme qui conduit à un délire post-partum) ou même un changement dans les cycles circadiens.
Les cycles circadiens sont les cycles qui indiquent au corps quand dormir et quand se lever.

Chez le bipolaire, quand cette machinerie est déréglée, cela peut engendrer le début d’une phase up ou down.

Il y a une certaine vigilance à acquérir mais tout commence en apprenant à se connaître et en apprenant à connaître sa maladie.

Bref, j’en reviens au titre de cet article:

  • Mon traitement me convient.
  • Je suis stable.
  • Je suis correctement suivie.
  • Je suis heureuse.

Voilà !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »